PROTHÈSE DE GENOU 

Le genou est l’articulation entre le fémur, le tibia et la rotule. Il existe des surfaces articulaires de glissement recouvertes de cartilage. La gonarthrose est l’usure du cartilage de l'articulation du genou. Les symptomes de cette pathologie peuvent être des douleurs, une boiterie ou bien une raideur.

LA PROTHÈSE TOTALE DE GENOU 

L’intervention


L’intervention est réalisée sous rachianesthésie ou sous anesthésie générale.  Elle dure en moyenne entre 1h et 1h30.

Une incision antérieure est pratiquée sur le genou. Le chirurgien passe à la partie interne de la rotule pour accéder à l’articulation. Des guides de coupe sont mis en place sur le tibia et le fémur afin de retirer le cartilage usé à la scie pour accueillir les implants. Les trois parties de la prothèse sont mises en place et cimentées (implant fémoral, tibial et rotulien). Les mobilités et la stabilité du genou sont testées à la fin de l’intervention. Un drainage peut être mis en place selon les situations.


Les suites post-opératoires

Hospitalisation de 4 jours en moyenne

Lever et marche le lendemain 


Apprentissage de la montée des escaliers


Glaçage 


Reprise de la conduite à partir de 6 semaines


Reprise des activités physiques à partir de 4 mois


Les risques et les complications


Hématome


Raideur articulaire


Infections (environ 2%)


Phlébite


Lésions vasculo-nerveuses (l’intervention d’un chirurgien vasculaire est nécessaire)

PROTHÈSE UNICOMPARTIMENTALE DE GENOU

La prothèse unicompartimentale de genou (PUC) remplace uniquement l’une des trois surfaces articulaires du genou par un implant constitué de metal et de polyéthylène. Il s'agit d'une bonne alternative à la prothèse totale de genou quand les conditions sont réunies.

L’intervention:


L’intervention est réalisée sous anesthésie générale ou rachi anesthésie. La durée est d’environ 1h. La durée moyenne d’hospitalisation est de 48 heures à 5 jours

Une incision antérieure est réalisée sur le genou. Le chirurgien passe par la partie interne ou externe de la rotule pour accéder à l’articulation.Des guides de coupe sont mise en place pour retirer le cartilage usé et accueillir les implants. La prothèse définitive est mise en place. Les mobilités et la stabilité sont testés à la fin de l’intervention. Un drainage peut être mis en place selon les situations.


Les suites post-opératoires


Lever et marche le lendemain 


Apprentissage de la montée des escaliers


Glaçage 


Reprise de la conduite à partir de 6 semaines


Reprise des activités physiques à partir de 4 mois


Les risques et les complications


Hématome


Raideur articulaire


Infections (environ 2%)


Phlébite


Lésions vasculo-nerveuses (l’intervention d’un chirurgien vasculaire est nécessaire)

REPRISE DE PROTHÈSE DE GENOU

Le descellement est la dégradation de la fixation entre la prothèse et l’os. Les causes de descellement sont : l’usure du polyéthylène, l’infection ou une malposition des implants.

Cette pathologie provoque des douleurs, une boiterie, des raideurs, une dégradation fonctionnelle.

L’intervention:


L’intervention peut être réalisée sous rachianesthésie ou sous anesthésie générale. Elle dure en moyenne 2 heures.

Le chirurgien reprend l’ancienne cicatrice et passe à la partie interne de la rotule pour accéder à l’articulation. Une section osseuse de la tubérosité tibiale anterieure peut être nécessaire à l’exposition des anciens implants. Celle-ci est fixée par une ou deux vis à la fin de l’intervention.
Les anciens implant sont retirés et de nouvelles coupes osseuses sont réalisées. Des cales ou une greffe osseuse peut être nécessaire pour restaurer l’anatomie du genou. La nouvelle prothèse est cimentée avec ou sans quille d’extension afin d’augmenter la fixation. 


Suites post-opératoires :

Hospitalisation 5 jours

Glaçage

Lever dès le lendemain de l’intervention et reprise de la marche

Reprise de la conduite à 6 semaines

Reprise du travail entre 2 et 3 mois selon la pénibilité

Port d’une attelle en extension si section de la tubérosité tibiale antérieure

Les risques et les complications:

Infection (environ 2%)

Hématome


Lésion nerveuse et vasculaire

Phlébite

Fracture peropératoire du tibia ou du fémur

©2019 by Docteur Olivier Demay.